Rodrigo y Gabriela

RodYGab_VISUEL-OSCAR

Biographie

Faire simple. On a parfois tendance à oublier. Comme quand on joue devant une marée humaine de 35 000 sourires au Hollywood Bowl, avec un orchestre de 40 personnes qui explose derrière soi.

Quand on vous demande, très poliment, si vous pourriez juste rejouer encore une fois ces 16 secondes de B.O du dessin animé avec le chat. Ou même quand on fond dans la chaleur humide de La Havane en traduisant un morceau de musique étrange avec un groupe de compadres cubain. Faire simple. Aller à l’essentiel. Se souvenir d’où l’on vient.

Ces mots revenaient régulièrement à Rodrigo Sanchez et Gabriela Quintero, depuis leurs débuts de musiciens de rue à Dublin, ou lorsqu’ils s’amusaient à reprendre Metallica style bossa nova dans des bars d’hôtels ; avant de devenir l’un des plus gros groupes instrumentaux acoustiques du monde. Après avoir terminé l’album à succès Area 52 à Cuba et la tournée avec des musiciens cubains qui s’en est suivit, Rodrigo y Gabriela ont décidé de réduire la voilure. Après tout, on a vite fait de passer d’une tournée à avoir un entourage, alors retournons aux sources, redécouvrons la joie de jouer face à face, guitare versus guitare, rythme et mélodie. Gabriela : « Mon idée était d’enregistrer comme si l’on faisait un concert dans ton salon »

Le nouvel album de Rodrigo y Gabriela 9 Dead Alive est avant tout un album de feeling. Ce qui s’en rapproche le plus dans leur répertoire est leur album éponyme de 2006. Ils jouent de manière intuitive, le son est intime, le résultat est spectaculaire : débordant d’énergie mélodique et d’invention rythmique. et la spontanéité de deux grands musiciens faisant un boeuf ; parfaitement distillé en 9 nouvelles chansons pleines de désir, d’élégance et d’enthousiasme.